Les Paris Sportifs : Imposables ou Pas ?

Dans cet article, je vais vous parler de paris sportifs et d'impôts. À la question “Faut-il déclarer ses gains de paris sportifs ?”, il y a deux réponses : non (dans la plupart des cas), et oui (rarement).

Avant de répondre à vos interrogations, voici une petite histoire pour illustrer mes propos :

Pendant la Coupe du Monde de 2018, j’ai gagné 494€ sur le match Belgique - Angleterre en misant 200€ sur une victoire de la Belgique (j’avais voulu bénéficier de l’offre du premier pari remboursé de Winamax).

gains winamax

J’ai parlé à une amie de l’offre de Winamax et elle a aussi pu miser 200€, cette fois-ci sur le fameux match de demi-finale (France - Belgique). Elle a gagné 510€ puis 64,50€ en pariant sur la victoire de la France contre la Croatie lors de la finale. Soit un total de 574,50€ !

gains winamax 2

À la fin de la Coupe du Monde, lorsqu’elle a retiré ses gains sur son compte, elle m’a demandé : “Mes gains sont quand même assez conséquents, est-ce que je dois les déclarer pour les impôts ?”.

- Dans son cas (et dans le mien aussi), non. Elle n’a pas besoin de déclarer ces gains. Nous allons voir tout de suite pourquoi en détail avec différents cas de figure.

Cas de figure 1 (le plus courant) : Non, il ne faut pas déclarer ses gains

Dans la majorité des cas, vous n’aurez pas à déclarer vos gains car les scores des rencontres sportives ne sont pas prédictibles et sont ainsi considérés comme du pur hasard.

Si vous aviez une chose à retenir de cet article, c’est la régularité. Si comme moi (ou comme mon amie), vos gains ne sont pas réguliers, alors vous n’avez pas à déclarer vos gains et payer des impôts dessus. Même si ce sont de gros gains comme dans mon histoire.

De plus, si vous avez des gains réguliers mais que ceux-ci ne dépassent pas 900 - 1 000€, je doute que cela intéresse le FISC. Il n’y a pas de seuil spécifique qui est écrit dans la loi.

fisc bercy

Même si exceptionnellement, quelques mois dans l’année, vos gains dépassent ceux de votre source de revenus principale (salaire, chômage, biens immobiliers…), ces gains ne sont pas considérés comme étant réguliers. Vous n’aurez donc pas besoin de les déclarer. Entre nous, c’est assez avantageux !

Pour simplifier encore plus cela, voici 3 exemples où les joueurs n’auront pas à payer d'impôts sur leurs gains :

  • Léa parie pour la première fois et gagne 850€
  • Cyril parie tous les mois pour s’amuser et arrive à dégager 200 - 300€ de gains chaque mois
  • Valentin parie tous les mois et au mois de novembre il a fait un record : 1 000€

Cas de figure 2 (bien plus rare) : Oui, il faut déclarer ses gains

Dans deux situations, le joueur doit déclarer ses gains pour payer l'impôt sur le revenu.

  • Si vous atteignez un stade où vos revenus générés grâce à vos paris sportifs sont réguliers ET supérieurs à ceux de votre activité principale, alors il faudra déclarer ces revenus en tant que bénéfices non-commerciaux (BNC).
  • Si le pari sportif est votre activité et que vous êtes un parieur professionnel, vous devrez déclarer vos gains.

Voici 3 exemples avec des situations de joueurs qui doivent déclarer leurs gains de paris sportifs :

  • Aurélien est artisan mais il parie beaucoup à côté, si bien que tous les mois, ses gains de paris sportifs sont presque 2 fois supérieurs à ceux de son activité d’artisan
  • Mickaël s’est mis à son compte pour ne faire que du pari sportif.

À savoir : les sites de paris sportifs ARJEL payent déjà des taxes à la France !

Vous le savez peut-être, les cotes des sites de paris français (ARJEL) sont en général; un peu plus faibles que celles des sites de paris étrangers. 

Et ceci est dû à une raison majeure : les bookmakers comme Unibet ou Betclic sont taxés à 7,5% sur toutes les mises engagées par les joueurs dans les paris.

Il y a trois réflexions différentes par rapport à cela :

  1. Super, en fait c’est le site de paris sur lequel je joue qui paye l'impôt pour moi. La bonne affaire !
  2. Mince, c’est comme si je payais indirectement l'impôt. Car les cotes des sites de paris français sont diminuées pour compenser la taxe par rapport à ce qu’elles devraient être
  3. Très bien. Je préfère être taxé indirectement, ça m’évite encore plus de boulot lors de ma déclaration d’impôts !

Qu'en est-il des paris faits sur les sites étrangers ?

Si vous pariez sur des plateformes comme 1xbet, sachez que c'est illégal en France. Car ces sites sont hors ARJEL, l'autorité qui fixe les règles pour les sites de paris et qui les autorise ou non.

J'ai demandé à un ami qui fait partie d'un groupe de parieurs français jouant sur les plateformes hors ARJEL qui ont des cotes plus intéressantes. Je lui ai posé la question, mais, étant dans ce groupe uniquement par curiosité, il n'a pas pu me répondre. Par contre, il a posé la question au groupe.

Voici leur réponse :

"Étant donné que parier hors ARJEL n'est pas légal, on ne déclare nos gains car nous ne sommes pas censés toucher cet argent."

Leur réponse est donc très claire.

Récapitulons :

Sont imposables les gains de paris sportifs réguliers qui dépassent une somme (par exemple 1000€) qui pourrait faire de vos paris une source de revenus principale.

Si vous êtes parieur professionnel, vous devez déclarer tous vos gains quel que soit le montant, car c'est votre activité professionnelle.

Si vos gains de paris sont irréguliers et ne dépassent pas de grosses sommes qui pourraient être un salaire, alors vous n'êtes pas obligés de déclarer. En effet, les résultats de matchs sont considérés comme résultants du pur hasard et non prédictibles.

-18
Jouer comporte des risques : endetement, dépendance, isolement...
Pour être aidé, appelez le 09 74 75 13 13
 Copyright © Canalmatch 2019
cross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram